Kacha Legrand / AUSTRALES

Kacha Legrand,Claustras, visuel pour carton 2


 

En réponse à l’invitation de La Forme, l’artiste Kacha Legrand a construit une exposition en prenant comme point de départ les claustras, ces éléments ajourés d’architecture dont elle a pu repérer la présence dans de nombreux bâtiments de la reconstruction au Havre et dont elle retrouve l’esprit géométrique dans les motifs répétitifs en béton qui encadrent les vitraux de l’Eglise Saint Joseph d’Auguste Perret. Entre fenêtre et grille, le claustra présente des qualités graphiques et plastiques mais également de transparence et de rythme qui s’inscrivent dans les préoccupations constitutives du travail de l’artiste. A partir de ces éléments déclencheurs et pour répondre à l’espace particulier de La Forme et à sa belle luminosité, Kacha Legrand a ainsi élaboré un duo de sculptures blanches qui viendra jouer avec l’espace et la lumière tout en dialoguant avec le spectateur. Un ensemble de dessins, de projets préparatoires et des volumes d’échelles différentes compléteront l’installation. Le titre que l’artiste a choisi pour cette exposition, Australes, évoque aussi bien l’autre côté de la Terre, l’air que la lumière des étoiles ; une invitation à l’expérience d’un voyage sensoriel au travers du filtre de ces écrans.
Cette exposition inaugurale de son nouveau lieu reste dans la continuité du projet de l’équipe de La Forme, explorer les liens entre art contemporain et architecture au travers de propositions in situ en relation le plus souvent avec l’architecture du Havre.
Kacha Legrand est née en 1960 à Auchel en France. Diplômée de l’Ecole Régionale des Beaux-arts de Rouen, ville où elle réside, l’artiste enseigne également à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Normandie.
Kacha Legrand s’intéresse au temps et à l’espace. Son travail convoque des données comme le ralentissement, l’étirement du temps et de la matière et engage un recentrement vers un espace contemplatif. Ces données fondamentales apparaissent autant à travers ses collages, ses dessins, ses sculptures qu’à travers ses installations vidéo. Son travail se positionne clairement en contre point de notre société contemporaine où la vitesse, l’urgence et le bruit dévorent le monde et notre individualité. Il définit son rapport au monde.
Extrait du catalogue Agglomération(s) pour l’exposition au Carré Noir/ Safran d’Amiens en 2015

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s