Chacun porte une chambre en soi

Dominique Dureau

Photographie de Corinne Mercadier

Exposition à partir du 13 mars 2021 , prolongée jusqu’au 29 mai 2021

Pour cette exposition, à l’invitation de La Forme, d’un ensemble de ses œuvres récentes, Dominique Dureau a choisi un titre qui exprime combien l’espace construit est au centre de sa démarche d’artiste. L’architecture moderne désormais banale des faubourgs édifiés dans les années 50-60 est son paysage urbain de prédilection mais dans son œuvre il est davantage un acteur qu’un décor. Ce dont témoignent les jeux formels, textuels ou colorés par lesquels l’artiste questionne les vues et les objets qu’il peint, construit ou photographie, avec cette particularité d’un processus en série qui semble vouloir épuiser les possibilités de chaque projet. Il se dégage pourtant de cette démarche plastique très personnelle une grande cohérence que la proposition pensée pour l’espace de La Forme met en évidence en articulant de manière inédite des séries murales et des volumes qui se répondent.
Enfin nous proposons deux livres d’artiste originaux : Le petit pan de mur jaune et Une odeur du géranium où l’on retrouve cette polarité, autobiographie et fiction qui est un des moteurs de l’œuvre de Dominique Dureau.